C.C.I. Limoges Haute-Vienne

La CCI de Limoges et de la Haute-Vienne est

 

  • un établissement public de l'Etat
  • dirigée par une assemblée de chefs d'entreprise élus par leurs pairs
  • régie par la Loi du 23 juillet 2010
  • sous tutelle du Ministère de l'Economie, des Finances et de l'Industrie

Ses missions

la CCI représente les intérêts généraux du commerce, de l'industrie et des services de la Haute-Vienne, soit 14 951 établissements employant plus de 63 000 salariés.

  • mission de prestataire de services
  • mission d’information et conseil auprès des créateurs et des entreprises
  • mission de création et de gestion de centres de formation
  • mission de création et de gestion d'équipements

 Ses moyens

140 agents répartis dans ses différents secteurs d'activité

  • un budget de fonctionnement de 15 M€

 

(éléments disponibles ici aussi : https://www.limoges.cci.fr/role-de-la-cci.html )

Chambre de commerce et d'industrie de Limoges et de la Haute-Vienne

Sécheresse : le département de la Haute-Vienne placé en vigilance / Préfecture de la Haute Vienne

Depuis le début de l’année, la pluviométrie est déficitaire par rapport aux normales en Haute-Vienne. À la date d’aujourd’hui, le déficit atteint environ 30 %. Avec les températures élevées des derniers jours, le débit des cours d’eau baisse rapidement. Les averses orageuses annoncées par Météo France ne permettent pas d’inverser cette tendance.

Sur la base des indicateurs examinés par le comité sécheresse (bilan et perspectives de pluviométrie, niveau de recharge des nappes souterraines, suivi des débits des rivières et observations de terrain), l’ensemble du département de la Haute-Vienne est placé en état de vigilance. 

Ainsi, tous les usagers de l’eau, tant prélevée dans le milieu naturel que sur le réseau d’eau potable, sont appelés faire preuve de civisme et d’écoresponsablilité en modérant leur consommation. Il s’agit de préserver à la fois les capacités d’alimentation en eau potable et la vie dans les milieux aquatiques pour l’ensemble de la période estivale.

En l’absence d’amélioration de la situation, la préfète pourrait être amenée à prendre un arrêté de crise qui limiterait alors certains usages de l’eau, par exemple l’arrosage, le lavage des véhicules, la vidange et le remplissage des piscines, les prélèvements dans le milieu naturel pour de l’irrigation, etc.

Retrouvez l’arrêté et toutes les informations utiles sur : https://www.haute-vienne.gouv.fr/secheresse

Facebook de la Communauté de Communes Briance Combade

Avis d’enquêtes publiques / Révision zonage d’assainissement

SYDED / Questionnaire – Transition Ecologique