Chouchou du mois !

 

Sur l’île croate où elle vit, Julija souffre de l’autorité excessive de son père. Le réconfort, elle le trouve au contact de sa mère – et de la mer, un refuge dont elle explore les richesses. L’arrivée d’un riche ami de son père exacerbe les tensions au sein de la famille. Julija réussira-t-elle à gagner sa liberté ?
Murina: Gracija Filipovic, Leon Lucev

Casting et préparation

Gracija Filipovic, qui joue Julija, avait neuf ans lorsque Antoneta Alamat Kusijanovic l'a rencontrée pour la première fois. Elle l'a ensuite choisie pour apparaître brièvement dans un court métrage réalisé dans le cadre de ses études, puis pour jouer un personnage plus consistant dans Into the Blue.

"J'avais vu en casting plus de cent adolescentes. Gracija était très sensible, et son visage est très expressif, sans effort apparent. Il suffisait de la mettre dans les bonnes conditions pour qu'elle exprime l’émotion juste, avec beaucoup de délicatesse", se rappelle Antoneta Alamat Kusijanovic, en poursuivant :

"J'ai donc beaucoup aimé travailler avec elle. Nous nous sommes préparés pendant quatre ans, par intermittence bien sûr, pour son rôle dans Murina. Je savais qu'il s'agissait d'un grand saut entre le court et le long, qu’elle aurait un rôle plus étoffé et beaucoup de choses à jouer."

"Alors j'ai essayé de construire le casting autour d'elle. Il était important qu'elle soit entourée de personnes qui allaient la soutenir dans son jeu, qu'il n'y ait pas besoin d'expliquer grand-chose – ces trois-là devaient former instantanément une famille."

"Nous avons donc fait beaucoup de répétitions et avons longuement travaillé pour choisir les acteurs qui lui convenaient, puis ils ont tous vécu ensemble pendant un mois sur une île."

Murina: Cliff Curtis, Gracija Filipovic

Naissance du projet

Avec MurinaAntoneta Alamat Kusijanovic a voulu développer l’univers et le personnage présents dans son court métrage Into the Blue (2017). La réalisatrice avait, en effet, aimé mettre en scène un affrontement au cœur d’un petit groupe de protagonistes et l’inscrire dans un milieu naturel austère. Elle précise :

"Je suis partie de cette dynamique, d'une image de la nature que j'avais depuis l’enfance, quand je venais sur cette île rendre visite à ma grand-mère. Et puis l'histoire s'est construite peu à peu. Il était important, pour moi, de raconter l'histoire de ces deux générations de femmes piégées dans le machisme et la violence, ce que beaucoup d’entre nous appellent la « mentalité croate »."

# Tous Au Cinéma

Facebook du cinéma

  La ville entrée n'a pas été trouvée